Chez les passionnés d’ordinateurs et d’overclocking, le watercooling est un passage obligé. Rappelons que le watercooling est l’opération qui consiste à monter dans la machine un système de refroidissement par liquide. Le watercooling, bien que très apprécié dans le milieu compte tenu des avantages qu’il offre. Mais ces avantages s’accompagnent aussi de certains inconvénients.

Les points forts

A l’intérieur d’un ordinateur, un système de refroidissement est toujours installé au-dessus du processeur, étant donné que celle-ci chauffe énormément et peut dépasser les 80°C. Dans la plupart des ordinateurs, ce processeur est refroidi grâce à l’air, par l’intermédiaire de ventilateur. Cependant, aussi puissant soit le ventilateur (ou les ventilateurs, car il peut y en avoir plusieurs), le refroidissement n’est pas toujours optimal.
En utilisant le watercooling, on s’assure d’obtenir un meilleur refroidissement. La raison est simple : l’eau est un excellent échangeur thermique, meilleur que l’air. Avec le watercooling, la chaleur est directement transmise au liquide caloporteur qui, en se refroidissant, refroidit instantanément la pièce. Bien effectué, le montage permet de ne jamais dépasser 40°C de température, même lorsque le processeur est mis à rude épreuve.
Le watercooling permet aussi de profiter simultanément, d’un refroidissement à eau et d’un refroidissement à air. En effet, les ventilateurs du boitier ou les ouvertures sur ce dernier agissent comme un refroidisseur à air et améliorent le travail du refroidisseur à eau.

watercooling-610x300

Les inconvénients

Installer un système de refroidissement à air se fait en quelques minutes et sans grande difficulté, ce qui n’est pas le cas avec le watercooling. Avec le watercooling, il faut entièrement repenser la disposition des éléments dans le boitier, de façon à obtenir de meilleurs flux d’air et de façon à ce que le dispositif ne vienne pas gêner d’autres pièces.
Le risque de fuite est aussi l’un des inconvénients majeurs du watercooling. Etant donné qu’ici il s’agit de faire circuler un liquide dans des tubes, placés à l’intérieur même du boitier, près des composants, la moindre fuite peut être fatale pour l’ordinateur.
L’entretien d’un système de watercooling pose aussi plusieurs difficultés, car il faut non seulement démonter, mais aussi vidanger et dépoussiérer le système… sans verser la moindre goute sur les autres composants.